Comment calculer l’intensité des tremblements de terre à l’aide des mathématiques?   Leave a comment

Les mathématiques ont une grande importance dans nos vies. Elles nous aident à calculer et à trouver beaucoup de choses sur l’environnement. Aussi, les mathématiques sont à la base de plusieurs sciences exactes, par exemple: la Chimie, la Physique et même la Biologie.

L’échelle logarithmique est utilisée pour transformer les opérations avec de grands ou de petits nombres en des nombres plus simples, avec des opérations simples.

L’échelle de Richter est un instrument mathématique pour comparer les mesures des séismes. La magnitude d’un séisme sur cette échelle utilise la fonction logarithmique pour transformer l’intensité I de tremblement de terre dans un nombre, pour les plusieurs séismes. Elle s’exprime sous la formule, ou I0 est l’intensité dans l’épicentre du plus grand tremblement de terre, qui peut être mesure par un sismographe près de l’épicentre du séisme.

L’échelle étant logarithmique, l’enregistrement de grade 7 indique un mouvement de terre de 10 fois plus élevé que celle d’un tremblement de terre de grade 6. La magnitude d’un séisme est la mesure de la force d’un tremblement de terre ou de l’énergie libérée sous forme d’ondes sismiques.

L’une des formules d’estimation de la magnitude d’un microséisme (M<2) ou de petites séismes (tremblements de terre modérées et majeurs) est  ou t est la durée du signal (en secondes),  est la distance épicentrale (en kilomètres), z est la distance focale (en kilomètres) et  sont des constantes empiriques.

Une autre échelle de mesurer les tremblements de terre est l’échelle de Mercalli qui apprécient l’intensité du séisme après les effets sur les établissements humains.

Les sismologues déterminent la magnitude d’un tremblement de terre analysant les sismogrammes.

Pour calculer la distance entre l’épicentre et la station d’enregistrement, un sismologue examine les premiers petites ondes, appelées p-ondes (les ondes longitudinales) et les premiers grandes ondes appelées s-ondes (les ondes transversales).

La magnitude d’un séisme se détermine avec la formule de Charles Richter (1935)

Problèmes :

6.

publié mai 22, 2012 par mathsdanslaviequotidienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :